Envie de participer ?

Championnats de France masters sur piste, les 10 et 11 octobre 2020 à Chalon-sur-Saône.

Marie-Paule Championne de France du 1500m et vice-championne de France du 800m !

Elle l’a fait.

« Elle », vous l’aurez toutes et tous deviné, c’est notre Marie-Paule, notre infatigable « solex » qui a carburé au super tout au long de ces Championnats de France masters disputés au stade Léo Lagrange de Chalon-sur-Saône sur les deux jours de ce week-end pluvieux d’octobre.

Ce qu’elle a fait, vous allez le découvrir… si vous ne le savez déjà, tant les réseaux sociaux et les téléphones ont crépité depuis ce dimanche après-midi…

Au programme du festin de notre athlète emblématique, un 800m le premier jour puis un 1500m le lendemain, autant dire des amuse-gueules pour notre marathonienne !

Quasi-néophyte sur la piste avec à son actif un 800m, deux 1000m et un 1500m, Marie-Paule s’est laissée (facilement) convaincre par coach Hamid pour se lancer dans l’aventure de ces Championnats de France sur piste réservé aux masters. Et elle a eu mille fois raison de se lancer dans ce double défi !

Le premier acte s’est joué le samedi 10 octobre à 16h20.

Départ du 800m. Running aux pieds et pointes dans le sac, Marie-Paule s'élance pour le double tour de piste avec un seul leitmotiv dans sa tête : « respecter les consigne d’Hamid et ne pas partir pied au plancher ou au tartan ! ».

Notre championne fait une course sage, reste quatrième, puis passe troisième avant de sprinter tel Usaïn Bolt pour coiffer la deuxième sur la ligne d’arrivée et hériter d’une belle médaille d’argent et d’un titre de vice-championne de France du 800m, derrière une concurrente hors de portée.

Le temps – 2’56’’21 – est anecdotique, puisque la course a été tactique, mais il reste de très bon niveau, à un peu plus de deux secondes de son record personnel (2’53’’91).

Et un podium, un. Et une médaille, une.

Loin d’être rassasiée, en liaison avec son entraineur, Marie-Paule prépare déjà la suite, qui peut, qui doit être une apothéose.

Au regard de la liste des engagées, le titre du 1500m est jouable. Mais entre le papier et le terrain, il y a quelques mètres à avaler, à batailler… très exactement 1500. Pas un de plus, pas un de moins.

Le second acte de la pièce interprétée par Marie-Paule, qui l’a répétée avec le scénariste Hamid, peut enfin débuter.

Il est précisément 15h15 ce dimanche 11 octobre 2020.

Comme la veille, notre championne s’élance en respectant à la lettre les consignes de son entraineur. Les running sont aux pieds : « on ne change pas une équipe qui gagne ! ». Et elle va effectivement gagner, cette équipe. Et pas qu’un peu. Royalement, magistralement, avec plus de sept secondes d’avance sur la deuxième, le temps de savourer, le temps de savoir avant que cela ne soit même terminé.

Ce 1500m aurait pu se transformer en 3000m, en 5000m… le résultat eût été le même, le plaisir un peu plus long, mais pas plus intense pour autant.

Ce sont ces secondes suspendues, juste avant, juste après, ces moments où tu réalises que tu vas devenir "Championne de France", que tu es maintenant "Championne de France", ce sont ces instants qu’il faut graver précieusement dans son cœur, dans sa mémoire et dans toutes les cellules de ce corps qui a tout donné et qui en est ainsi bien récompensé.

Ces instants magiques t’appartiennent Marie-Paule, ils sont ton jardin secret. Mais ils nous appartiennent déjà, tant tu es dans ce partage qui fait ta force et qui illumine ton chemin de vie. Alors oui, grâce à toi, tous les membres de Feg’Athlé sont un peu "Champions de France" et sont heureux pour toi, et fiers de toi.

J’allais oublier de mentionner le temps. Hamid m’aurait grondé, parce que l’athlétisme, cela finit toujours par des chiffres et il en faut pour mesurer ses progrès. 5’52’’16, soit un record personnel amélioré de plus de quatre secondes : la cerise sur le gâteau !

Je profite de cette évocation « chronométrique » pour rendre hommage au travail de l’ombre de notre coach Hamid, présent tout au long de la semaine, pour les uns et pour les autres, compétiteurs ou non compétiteurs. Savoir allier compétence, patience, humilité, générosité n’est pas donné à tout le monde. Cette victoire est également la tienne et nous savons tous que derrière un champion ou une championne, il y a toujours un grand entraineur. Et toi, Hamid, tu en fais assurément partie, ta modestie dût-elle en souffrir un peu pour le coup.

Un titre de Championne de France, deux médailles et un record personnel : notre « solex » était au rendez-vous, comme d’habitude.

Mais derrière ce « comme d’habitude », il y a des heures d’entrainement, des remises en question, des doutes, des envies, des ambitions, des blessures parfois, des certitudes… et surtout… surtout… beaucoup de partage et de générosité, tant dans l’effort que vis-à-vis de celles et ceux qui ont la chance, le bonheur et le plaisir de côtoyer notre désormais « CHAMPIONNE DE FRANCE » !

Bravo et surtout merci Marie-Paule !

Le lien vers l'ensemble des résultats de ces Championnats de France masters : RESULTATS

Vous y verrez qu'outre les deux médailles de Marie-Paule dans sa catégorie 60F, le S2A engrange également deux autres médailles d'or avec Lucile Sublon dans la catégorie 50F (200m et 400m) et deux médailles de bronze avec Angélique Di Stefano également dans la catégorie 50F (800m et 1500m). Bravo les filles !

PS : une petite photo qui illustre l'esprit Feg'Athlé, avec une petite médaille de "Championne de France" improvisée par Stéphanie, faite en pâte à bretzel et avec un ruban aux couleurs de Feg'Athlé... médaille remise dès ce soir à notre Championne de France...

Photos associées : 2020-10-10 championnat de France master sur piste Châlons sur Saône